Réouverture des écoles. Comment se préparer pour cette rentrée des classes pas comme les autres?

La réouverture des écoles prévue le 11 mai a été annonce hier soir par le président de la République.

« Nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes », a insisté Emmanuel Macron, lundi soir, en fixant « à partir du 11 mai » la réouverture des établissements scolaires. Dans l'enseignement supérieur, « les cours ne reprendront pas physiquement jusqu'à l'été. »


Le but étant de:

« C'est pour moi une priorité, car la situation actuelle creuse les inégalités. Nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes. Trop d'enfants, notamment dans les quartiers populaires, dans nos campagnes, sont privés d'école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents. » a indiqué Emmanuel Macron.





Alors comment les écoles et parents peuvent-ils se préparer pour cette rentrée des classes pas comme les autres?


Attention: ces conseils ne proviennent pas de documents officieux du ministère de l'Éducation. Ces conseils n'ont pas pour but d'assumer des mesures à venir, mais ont pour but de se préparer à rouvrir les écoles dans les meilleurs conditions pour le bien de tous.


1. Etablir une confiance forte entre parents et professeurs.


Quelles que soient les informations trouvées dans les medias, ou sur les nombreux sites internet. Il est important pour les professeurs et les parents de rouvrir le dialogue et instaurer une confiance.


Bien souvent, des parents d'élèves viennent vers nous avec des reproches, des critiques, ou autre. Il est important de garder a l'esprit que les parents agissent très souvent sur un fond d’inquiétudes.

Si les parents ont des inquiétudes, il est de notre devoir en tant que professeurs, d'y répondre et de trouver les mots justes pour rassurer les parents ainsi que nos élèves.

C'est pourquoi il y a des petites choses que l'on peut faire et se préparer pour faciliter cette rentrée et mettre tout le monde en confiance et sur les mêmes bases d'information.


2. Prise de températures à l'entrer des écoles.


Prenez la température des élèves et des parents ou accompagnateurs à l'entree de vos écoles peut paraître logique mais il est toujours préférable de le rappeler.

En France On parle de fièvre à partir de 38 °c. (Dans d'autres pays, cela varie entre 37,4°c et 37.6°c)


Que faire si des élèves, parents ou accompagnateurs ont de la fièvre? Voyons ce que le ministère conseils.


3. Gel Désinfectant à l'entrer des écoles et lavage des mains.


Malgré la pénurie, s'il y a, il est preferable de désinfecter les mains des élèves après avoir vérifié leur température.

S'il n'y a pas de gel ou autres désinfectants disponible, les envoyer se laver les mains avant d'entrer en contact avec qui que ce soit semblé raisonnable.


Et vous aussi, parents aussi, lorsque vous récupérerez vos enfants, à la sortie de l’école. Il est preferable de désinfecter les mains de vos enfants.


4. Préparer à l'avance des masques pour ceux qui n'en ont pas.


Les masques se font rares, est-ce que le gouvernement va fournir des masques aux écoles?


Vous sera-t-il demandé de ne pas accepter les enfants qui n'ont pas de masques?


Beaucoup de questions sans réponse pour le moment.

Surtout que les hôpitaux manquent de masques....


Dans notre école maternelle et primaire, nos professeurs ont pris l'initiative de confectionner des masques eux-mêmes. Ce n'est peut-être pas la meilleure solution, le gouvernement rejettera surement cette idée. Mais les professeurs ont tenus à préparer quelques masques chacune de leur cote pour nos petits élèves qui n'auront pas de masque de rechange. ou simplement pas de masque du tout dû à cette pénurie.


5. Gargariser.


J’étais très étonné de voir certaines personnes ou articles ou autres dire que gargariser ne servaient à rien.

Lorsque j'ai commencé à enseigner, je perdais ma voix de plus en plus après chaque journée. Mon formateur m'avait donc conseille de gargariser avec de l'eau tiède fréquemment tout au long de la journée.

Meilleur conseil reçu! Ça marche.

Oui ça aide car les bactéries se tassent dans le fond de la gorge. Donc gargariser aide a nettoyé tout ça et ça fait plus de bien que de mal. Alors pourquoi ne pas le faire?

En plus c'est super fun pour les enfants (les tout petit).


Pas seulement à l’école, mais à la maison aussi.


6. Respecter des règles d'hygiène simples est efficace tel que tousser dans son coude ou ne pas toucher la figure des autres.


Bon courage aux profs de maternelle et primaire! Ça va être un vrai challenge mais des choses tellement importante à faire comprendre.


Alors apprendre via des jeux simples, il n'y a rien de tel.

Chaque fois que quelqu'un ne suit pas une erreur d'hygiène, il/elle perd un point. Les professeurs et ATSEM compris, héhéhé.


bien entendu, quand ils les suivent, ils en gagnent.

Bref il n'y a pas mal de jeux possibles pour faire de ces règles des petites habitudes qui deviendront naturelles au fil des jours.


7. Nettoyage, nettoyage, nettoyage.


Malheureusement, il va très certainement falloir nettoyer l'ensemble de l’établissement et désinfecter régulièrement les classes, jouets, etc. (encore plus que d'habitude).

Une stratégie pour être sure que tout soit fait régulièrement sans y passer plus de temps (car oui, les journées ne sont jamais assez longues) est primordiale.




Cette rentrée progressive se montre pleine de challenges pour les écoles comme pour les parents.

Pour ou contre, il n'y aura pas vraiment le choix et mieux vaut donc bien s'y préparer.


Quels sont vos preoccupations, inquiétudes et incertitudes?

Avez-vous des idées pour assurer la bonne santé des enfants, parents et corps enseignants?


Le plus important étant de rester à l’écoute les uns les autres et s'entraider pour vaincre la propagation du virus.



Axel BERTHOME

L'EDUCATION 3.0

www.leducationdedemain.com

#petite #enfance #education

46 vues